Re: Feu avec du bois "très vert"

MessagePosté par moniot van moeren » 18 Mar 2016, 12:36

Un isolant ne fera pas tout, mais y aidera. Remettons nous dans le contexte :

  • Situé au bord d'un lac.
  • Température de l'air et du sol basse.
  • Humidité de l'air et sur sol haute.
  • Vent froid de convection changeant régulièrement de cap.

Un petit plancher est une solution, mais ce n'est pas ce qui aurait permis de démarrer le feu.

Voici un débriefing de ma tactique :

  • Couper le vent en faisant un cercle avec de grandes pierres (correspondant à mes feux semi-enterrés)
  • Prendre un combustible rapide très sec permettant d'augmenter le contact des flammes ; ici un nid confectionné avec des fougères et ombellifères sèches sur pied.
  • Refendre le bois même très fin pour que les flammes soient en contact avec la partie la plus sèche du bois, à l'intérieur et retirer les écorces.
  • Sortir des lattes de billes de bois pour augmenter mon stock de bois sec pendant la phase de démarrage du feu

Mon erreur a été de ne pas recommencer dès le début en mettant en place le petit plancher de bois refendu isolant mon poste de travail de l'humidité et de la température du sol. En séchant, la vapeur tendait à refroidir le feu, puis à refroidir les braises. je vous ai montrer la couleur permettant de l'estimer.

La leçon est que dans l'idéal, un feu démarre en suivant les données bibliographiques. Pas besoin de s'aider de 36 allume-feux. Mais dans certaines conditions autre que l'été, ce même sous forme de brindilles, le feu ne prendra qu'en ayant préparer son bois. Chaque morceau doit être testé et être destiné au démarrage, à être refendu ou à être séché lorsque le feu sera démarré.
La preuve ? Le lendemain, le feu est reparti très rapidement parce que le sol était chaud, et que la même tactique a été employée alors que la fatigue était présente.

En musique, l'instrument a beau être bon, c'est l'expérience et la qualité du musicien qui permet de sortir une mélodie grandiose. Ce n'est pas le feu, ni l'allume-feu qui fait : c'est l'expérience de démarrer des feux sous n'importe quelles conditions.

MvM
"Avant notre venue, rien de manquait au monde ; après notre départ, rien ne lui manquera.", Omar Kheyyam
Avatar de l’utilisateur
moniot van moeren
Cueilleur
Cueilleur
 
Messages: 262
Inscription: Aoû 2015
Localisation: Groland du Haut
Sexe: Masculin
Age: 49
Centres d’intérêt: Minimalisme, primitivisme, autonomie... Diminuer la dépendance

Re: Feu avec du bois "très vert"

MessagePosté par batopirat » 18 Mar 2016, 12:41

Tout est dit.
Là où il ya une volonté, il ya un chemin.
Avatar de l’utilisateur
batopirat
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 556
Inscription: Sep 2012
Localisation: 59
Sexe: Masculin
Centres d’intérêt: rando sous toutes ses formes

Re: Feu avec du bois "très vert"

MessagePosté par Bushman » 18 Mar 2016, 13:22

moniot van moeren a écrit:Ce n'est pas le feu, ni l'allume-feu qui fait : c'est l'expérience de démarrer des feux sous n'importe quelles conditions.

MvM

Non, c'est juste le plaisir de de voir à 4 pattes :text-lol: ( je plaisante :D ).
En tout cas, tu as pu profiter à fond de la "schnouf" et fumer le calumet de la paix :lol:
Tkt, pour le coup, j'ai inspiré la première "taf" de ma vie :sick: :mrgreen: :shh:
"Adoptes le rythme de la nature : son secret est la patience..."  Ralph Waldo Emerson
Avatar de l’utilisateur
Bushman
Administrateur
Administrateur
 
Messages: 5556
Inscription: Sep 2011
Localisation: Comminges, Haute-Garonne
Sexe: Masculin
Age: 41
Centres d’intérêt: Randonnée, bushcraft, observation.

Re: Feu avec du bois "très vert"

MessagePosté par batopirat » 22 Mar 2016, 13:14

syrus 1 a écrit:
batopirat a écrit:En fait le bois récolté n'était pas si vert que ça . On a bien fait gaffe de prendre du "mort sur pied" cassant comme des gâteaux secs.

Si le bois ¨mord sur pied¨ que vous avez utilisé était cassant comme des gateaux secs c'est qu'il avait dépasser le stade d'être réellement sec sur pied, il était sans doute passé et avait pris l'humidité un peu comme une éponge .

Dans la pratique dès que du bois apparemment sec ne se fend plus en suivant les fibres du bois ou ne fait plus de beaux copeaux quand on le coupe transversalement c'est qu'il est pas loin d'être pourri (ou tout du moins assez dégradé) et dans ce cas il garde toujours plus ou moins l'humidité .


Salut , oui je vois très bien ce dont tu parles mais quand je dis que le bois cassait comme des gâteaux secs , je ne disais pas que ça faisait des miettes  :text-lol: :text-imsorry:( oui je sais elle est con celle là).
Non là le bois n'était pas pourri mais bien sec , il cassait sans résistance.
Je ne sais pas si je suis bien clair là  :text-imsorry:
Là où il ya une volonté, il ya un chemin.
Avatar de l’utilisateur
batopirat
Modérateur
Modérateur
 
Messages: 556
Inscription: Sep 2012
Localisation: 59
Sexe: Masculin
Centres d’intérêt: rando sous toutes ses formes

Précédente

Retourner vers Techniques outdoor

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron